Recherche

Argentine

Lundi 9 janvier 2006 1 09 /01 /Jan /2006 00:00

Amichay et Itay partent ce matin faire une randonnée en cheval à la Laguna Torres. Le temps est beau donc je vais faire le trek autours du Fitz Roy. Normalement, c'est un parcours de 2 jours mais je vais essayer de faire le circuit complet dans la journée.

A 9h00, je suis sur le sentier vers la Laguna Torres qui offre un point de vue sur le Cerro Torres, un pic granitique vertigineux considéré il y a encore 30 ans comme impossible à gravir. Ca monte dès le départ mais la suite est facile. Le chemin passe dans la forêt, puis longe un marais asséché que la végétation a envahit, avant d'arriver dans un champ de rochers typique des zones glaciaires. En 3 heures, je suis devant le lac, au pied du Cerro Torre : une muraille de pics tellement abruptes que la neige ne peux même pas s'y accrocher. Un glacier descend sur la gauche et termine sa course dans un petit lac qui s'écoule par une riviere tumultueuse. Le spectacle est magnifique. J'y passe une vingtaine de minutes, pas plus, si je veux réussir a boucler le trek dans la journée. Je reviens sur mes pas, et je croise Amichay et Itay sur leurs chevaux qui arrivent seulement. Ils hallucinent que je sois arrivé avant eux.

Je bifurque dans la foret ou je me fais une pause-déjeuner rapide. Le chemin longe ensuite 2 lacs a l'eau cristalline séparés par une petite langue de terre. Au fur et a mesure que j'avance, un bout de montagne apparait derrière celle qui borde les lacs : c'est le Fitz Roy. Tous les 100 mètres, je lève la tete pour en voir un peu plus, et au bout d'une heure, il est la, entier, et majestueux, en face de moi. Je m'y arrete une bonne demi-heure cette fois, pour encrer cette vision dans mes souvenirs. Dommage que je n'y campe pas, car le lever de soleil doit etre fabuleux ici.

Le chemin du retour a El Chalten dure 2 heures, tout le long en pente. Je suis content de l'avoir fait dans ce sens car je commence a avoir mal aux jambes. La panorama sur la vallée est superbe tout du long. 
A 16h30, j'arrive a El Chalten. Durée du trek : 8 heures au lieu de  2 jours. Pas mal ! Je retrouve Amichay et Itay qui sont arrivés il y a 10 minutes a peine, sans etre passé par le Fitz Roy  ...

Je vais prendre une bonne douche, puis je vais acheter une énoOOooorme glace artisanale que je dévore en 5 minutes. Il ne nous reste plus qu'a attendre le bus pour Bariloche qui passe a 2h30 du matin. Nous jouons aux cartes, discutons dans le salons de l'auberge.

A 23h00, le propriétaire de l'Auberge nous fait comprendre qu'il faut quitter les lieux car nous ne faisons plus parti des clients. il nous reste encore 3 heures a attendre...  Nous prenons donc nos sacs et essayons de trouver un bar sympathique pour nous installer. Il y a un vent glacial et il nous faut traverser tout le village pour arriver à La Chocolateria, un bar aux allures de refuge de haute montagne. Des vielles photos d'alpinistes et d'expéditions sur le Fitz Roy sont accroché aux murs ainsi que quelques objets d'époques. Un VTT est accroché au plafond. Itay demande ce que ça fait là et le serveur nous raconte une histoire hallucinante : il a appartenu à un voyageur qui est arrivé là il y a 3 ans. Il est parti escalader le Fitz Roy avec un ami et a donc laisser ses affaires inutiles en ville comme cela se fait toujours. 5 jours plus tard, l'ami du voyageur revient au restaurant seul. Une chute mortelle... et le restaurant a gardé le VTT. Cet ami est revenu à El Chalten la semaine dernière, et le restaurant a décider de pendre le VTT dans la salle en la mémoire du voyageur disparu.

Nous commandons de la bière, du chocolat fait maison, et je sors mon jeu de cartes. Ca nous occupe jusqu'à 2H00, heure à laquelle nous prenons la direction de la station de bus, qui est en fait un simple point de rendez-vous en face d'un restaurant fermé. Il y a déjà 4 autres voyageurs qui attendent. Ca caille grave, donc j'espère que le bus ne va pas tarder, mais A 2h30, il n'y a rien. Nous sortons le jeu de cartes pour quelques parties mais le vent nous fait vite abandonner. Nous discutons donc jusqu'à 3h30. Des phares apparaissent enfin. Un bus basique, pour ne pas dire pourri, s'arrête devant nous. Je n'arrive pas à croire qu'au prix où est le billet, nous allons passer 24 heures la-dedans. Je monte, car il n'y a pas le choix : le prochain bus direct pour Bariloche est dans une semaine ...

Par Ludovic - Publié dans : Argentine
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires

Mon récit vous a donné envie d'aller dans ce pays ?


Tant mieux, c'est ma plus grande satisfaction !
Pour trouver votre billet d'avion, ou votre chambre d'hôtel, je vous conseille d'utiliser Illico Travel, le comparateur le plus efficace pour trouver les meilleurs tarifs du marché.

En utilisant Illico Travel depuis ce blog, vous me permettrez aussi de gagner quelques centimes d'euros pour continuer à voyager, et vous offrir d'autres récits et photographies pour le plus grand plaisir de la communauté des voyageurs. Merci d'avance !

Ludovic

 
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés