Recherche

Afrique du Sud

Mardi 7 juin 2005 2 07 /06 /Juin /2005 00:00
Les début sont toujours un peu difficiles dans ce type d'expérience car il faut quelques semaines pour commencer à coller à la réalite du terrain qu'on a choisi. Pour cette raison, le bilan de ce mois en Afrique du Sud est assez complexe a établir, presque mitigé. Mais cela n'engage que moi par rapport à mes attentes initiales et ma vision du voyage

D'un côté, il y a un pays superbe et dépaysant. Il y a tout ici ! Des montagnes fabuleuses pour les passionnés de randonnée, des plages sauvages à perte de vue pour les accrocs de la mer, des régions intérieures qui se rapprochent de l'afrique sauvage, mais avec la facilité d'accès en plus, de la savane à perte de vue, des collines verdoyantes, un climat très appréciable ou que l'on soit, et une quantite d'activités aàsensation et émerveillement garantie, sur terre comme dans l'eau, et la possibilité de voir des animaux fabuleux.
Les rencontres sont très faciles grâce au système très développé des backpackers, et du Baz Bus qui nous dépose devant la porte.

Et puis de l'autre cote, il y a l'histoire tourmenté entre les blancs et les noirs qui a laissé des séquelles largement palpables au quotidien. Le ressentiment des noirs vis à vis des blancs est bien là, et il faudra des décennies, voire quelques générations, pour que l'Apartheid ne soit plus qu'un mauvais souvenir. Les blancs dans les quartiers riches, les noirs dans les townships (80% de la population), voilà la réalité urbaine de l'Afrique du Sud. L'insécurité permanente dans les villes limite le potentiel de plaisir à flaner dans les rues, voire tout simplement de se retrouver seul dans un endroit trop isolé, à la ville comme a la campagne. Il faut bien sur être toujours prudent, mais ici, ca peut vite tourner à la paranoia. Dommage ...

Il est aussi difficile de se plonger dans l'esprit Sud-Africain, car il n'y en a pas vraiment. Pas de gastronomie locale (ici, le hamburger est roi), pas d'identité nationale, mais plutot pleins d'ethnies dont la culture originelle est en voie de disparition, car absorbées par le développement économique du pays.

Au niveau du budget, le pays est l'un des plus cher d'Afrique Australe, avec des prix sur les biens de consommations courants à peine inférieur de 20% par rapport a la France. Les restaurants moyens sont bien sûr économique, mais la qualité de la nourriture laisse à désirer (10 euros pour un repas correct avec une boisson). Pour l'hébergement, une nuit en dortoir dans un backpacker coûte en moyenne 13 euros, avec un comfort appréciable. Au total, pour 26 jours en Afrique du Sud, j'ai dépensé environ 1 200 euros, tout inclus.

L'Afrique du Sud est donc plutoô un immense terrain de jeu naturel, ou il est difficile de s'ennuyer.

Un conseil avant de partir : lire l'histoire de l'Apartheid ou la biographie de Nelson Mandela.
Et dès son arrivée, aller visiter un Township. Ca ouvre les yeux sur beaucoup de choses.
Par Ludovic - Publié dans : Afrique du Sud
Ecrire un commentaire - Voir les 11 commentaires

Mon récit vous a donné envie d'aller dans ce pays ?


Tant mieux, c'est ma plus grande satisfaction !
Pour trouver votre billet d'avion, ou votre chambre d'hôtel, je vous conseille d'utiliser Illico Travel, le comparateur le plus efficace pour trouver les meilleurs tarifs du marché.

En utilisant Illico Travel depuis ce blog, vous me permettrez aussi de gagner quelques centimes d'euros pour continuer à voyager, et vous offrir d'autres récits et photographies pour le plus grand plaisir de la communauté des voyageurs. Merci d'avance !

Ludovic

 
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés