Recherche

Zambie

Samedi 2 juillet 2005 6 02 /07 /Juil /2005 08:00

Nous devons prendre le ferry pour atteindre ce matin Livingstone en Zambie. Le fleuve marque la frontière et représente un point de passage important. Il faut parfois attendre des heures pour pouvoir embarquer. Après avoir passé le poste de frontière Botswanais, nous arrivons sur la rive poussiéreuse du fleuve où un dizaine de voitures et de camions attendent déjà. Ca devrait aller vite.



Le ferry est une simple barge avec deux ponts levants, qui accoste sur les berges, à même le sol boueux, à l'africaine ... En 1 heure, nous sommes sur le ferry, et 5 mn plus tard, nous mettons les pied sur le sol Zambien.





Il ne reste plus qu'a passer le poste de frontière, mais là, ça se complique. Le fax de confirmation pour nos visas n'est pas arrivé, signifiant que nous ne pouvons pas entrer en Zambie... Le guide essaye de gérer la situation avec les douaniers, et après 1 heure d'attente, nous pouvons enfin pénétrer en terre zambienne.

Notre camp (le Zambezi Waterfront) est situé en bordure du Zambeze, a 1000 mètres des Chutes Victorias dont le grondement se fait faiblement entendre, et dont un nuage d'eau au dessus de l'horizon marque l'emplacement exact des cataractes.

A 15h00, nous sommes devant les chutes. Un grand moment. L'excitation est à son comble. Devant moi, une fissure de 500 mètres fait plonger le fleuve, tel un immense mur d'eau, plus de 100 mètres en contrebas dans un fracas assourdissant.







L'eau vaporisé remonte alors la paroie opposée de la gorge (celle ou je me trouve) et est projettéé à plus de 100 mètres d'altitude, pour finalement retomber sur nous, en une pluie naturelle permanente.



Et pour couronner le tout, le soleil se reflète dans les gouttes, qui crées un arc-en-ciel au dessus de nous.



En bas, il est presque impossible de voir le fond des chutes tellement le brouillard est épais. On distingue à peine le bouillonement de l'eau, c'est l'enfer la-dessous !



Un chemin glissant longe la falaise, puis nous empruntons une passerelle vertigineuse couverte de mousse verte gluante, entre 2 falaises, au dessus du fleuve qui se reforme un peu plus loin dans la gorge. La falaise s'arrête à nouveau 200 mètres plus loin. Elle ne reprend que du cote du Zimbabwe, ou il faut à nouveau franchir la frontière.



Apres 1 heure passé devant cette merveille de la nature, je suis trempé de la tête aux pieds. C'est très difficile de prendre des photos en raison de la pluie permanente qui brouille le panorama. Les Chutes Victoria ne se photographient pas, elles s'admirent en direct...

Avec Ute, nous décidons de sortir du Parc et de tenter de passer au Zimbabwe pour 2 heures afin d'admirer les chutes sous un autres angle. Le passage du poste de frontière zambien se passe bien, nous marchons 2 km pour rejoindre le poste de frontiere Zimbabween, en passant sur l'un des plus haut pont du monde, centenaire, le Zambeze Bridge, haut lieu mondial du saut à l'élastique.



Le visa coûte 30 dollars, mais on économise l'entrée des chutes grâce à un grand sourire au garde du parc. C'est parti pour 1 heure de rush photographique avant de reprendre le chemin de la Zambie au coucher du soleil, pour rejoindre le groupe.

Par Ludovic - Publié dans : Zambie
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires

Mon récit vous a donné envie d'aller dans ce pays ?


Tant mieux, c'est ma plus grande satisfaction !
Pour trouver votre billet d'avion, ou votre chambre d'hôtel, je vous conseille d'utiliser Illico Travel, le comparateur le plus efficace pour trouver les meilleurs tarifs du marché.

En utilisant Illico Travel depuis ce blog, vous me permettrez aussi de gagner quelques centimes d'euros pour continuer à voyager, et vous offrir d'autres récits et photographies pour le plus grand plaisir de la communauté des voyageurs. Merci d'avance !

Ludovic

 
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés