Recherche

Brésil

Samedi 10 septembre 2005 6 10 /09 /Sep /2005 00:00

Le soleil est au rendez-vous aujourd'hui, après 3 jours de météo maussade, et comme c'est samedi, les cariocas se ruent sur la plage pour prendre leur dose de soleil. 



Je pars à midi avec Natali et Caspar, mes 2 colocataires de chambre pour Ipanema, quartier huppée de Rio, dont la plage est mieux fréquentée, et donc un peu plus sûre, que celle de Copacabana. Une fois sur place, nous allons d'abord déjeuner dans un restaurant au kilo, dont le principe est le même qu'un self-service. Je prend tous ce qui me semble bon, et je passe à la pesée pour savoir combien ça me coûte.

A 14h00, nous arrivons sur la plage bordée de tours d'immeubles et d'hôtels de luxe, scène du fascinant spectacle de la vie "à la brésilienne". Tout est comme sur les cartes postales : les terrains de football et de volley-ball sont en premier, les ateliers de musculations sont installés tous les 200 mètres, puis un étalage de chair humaine commence. Bienvenu au royaume du string !









Les mètres carré de sable libre sont si rares en début d'après-midi que quantité de gens reste debout pour discuter. A moins que ce ne soit pour mieux exhiber son postérieur avec le string dernier cri. Ou, autre option pour la gent masculine, que ce ne soit pour avoir une meilleure vue sur les milliers de magnifiques postérieurs qui nous entourent. Des vendeurs en tout genre (boissons, souvenirs, paréo, bijoux artisanaux, etc ...) se succèdent toutes les minutes.

Après 2 heures de ce supplice pour mes yeux et ceux de Casper, nous allons prendre une caipirinha au sur la terrasse au 39ème étage d'un hôtel de luxe afin de bénéficier de la vue imprenable sur la plage, et le coucher de soleil qui arrive.

Nous rentrons à l'hôtel vers 21h00, et repartons dîner dans notre quartier bohème de Santa-Teresa que je n'ai pas encore visité. Le restaurant que nous trouvons est un bijoux d'atmosphère brésilienne authentique : un vieux bâtiment avec une salle qui donne sur la rue pavée ou passe le tramway, une décoration colorée mais légère de très bon goût, qui donne une impression de Brésil des années 60, un mobilier sans prétention mais confortable, et cet extraordinaire musique brésilienne distillée toute la soirée par un orchestre de fortune, qui fait oublier tout le stress de la journée (bien que je ne sois pas trop stressé en ce moment ...). Je me sens presque chez moi ici. Natali rentre se coucher vers 1H00 et je vais prendre une dernière bière avec Casper dans les rues de Lapa (il fait encore 25°C ) avant de rentrer a notre tour.

Par Ludovic - Publié dans : Brésil
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires

Mon récit vous a donné envie d'aller dans ce pays ?


Tant mieux, c'est ma plus grande satisfaction !
Pour trouver votre billet d'avion, ou votre chambre d'hôtel, je vous conseille d'utiliser Illico Travel, le comparateur le plus efficace pour trouver les meilleurs tarifs du marché.

En utilisant Illico Travel depuis ce blog, vous me permettrez aussi de gagner quelques centimes d'euros pour continuer à voyager, et vous offrir d'autres récits et photographies pour le plus grand plaisir de la communauté des voyageurs. Merci d'avance !

Ludovic

 
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés