Recherche

Polynésie française

Jeudi 26 janvier 2006 4 26 /01 /Jan /2006 12:35
Je me réveille a 4h00 à cause du décalage horaire, impossible de me rendormir. J'attend 7h00 pour me lever, et comme les bébés-tortues qui sortent de leur oeuf, mon premier reflexe est d'aller vers la mer. Je découvre de jour ou je suis : la maison est un peu en bordel. Elle se trouve dans un chemin non-pâvé ou s'alignent les résidences perdues dans la végétation tropicale. Derriere moi, il y a une montagne abrupte entièrement recouverte de cette meme végétation tres dense.


Je descends le chemin jusqu'a la route principale qui longe la cote. Une fille inintérompue de voitures avance lentement en direction de Papeete. Ici, les gens commencent a travailler tot, mais ils partent tot aussi, vers 16h00. Je longe la route jusqu'a un petit passage qui débouche sur l'océan. Devant moi, une mer parfaitement calme, bordée au loin par une barriere de récifs sur lesquels se cassent les vaguent. Je peux distinguer au loin Moorea, une ile a la silouhette montagneuse dont les pics sont noyés dans un grand nuage qui stagne au-dessus d'elle tel un OVNI. L'air est déjà chaud, je pourrai aller me baigner. Ca y'est, je suis a Tahiti !


Je reste 10 minutes a profiter de la sérénité du matin, puis je retourne a la pension. il y a un guide Lonely Planet sur la Polynésie qui traine sur une table et je commence a étudier les choses a faire et a voir ici. Le petit-déjeuner est servi a 8h00 dans le patio de la pension. Les invités arrivent petit a petit, des français, des allemands, des anglais, souvent des habitués de la pension. Ils reviennent ici pour la 3eme et 4 eme fois !
Fred et sa femme christelle se joignent a nous et l'ambiance est très bon enfant. Fred a toujours des histoires a raconter et est toujours pret a rendre service. C'est Roxane, une lectrice du blog qui m'a filé l'adresse de la Pension Té Miti car elle y a séjourné il y a quelques mois. D'ailleurs Fred se souvient bien d'elle.Je mange une baguette de pain frais avec du beurre et de la confiture pour la première fois depuis 8 mois. Un régal !

Je m'apprette a partir pour Papeete et je range un peu mon sac avant. J'ai le sentiment qu'il me manque quelque chose ... Mon maillot de bain !! J'ai oublié mon maillot de bain a l'Ile de Paques ! Je l'avais mis a sécher sur un fil, mais Janet m'a tellement pressé pour partir a l'aéroport que je l'ai completement oublié. Quel con ! Je dois bien etre le seul gars sur Terre a partir en Polynésie sans un maillot de bain dans ses bagages ! Après la perte de la batterie de rechange pour mon appareil photo et du capuchon de protection de l'objectif, ca commence a me couter cher cette petite escapade a l'Ile de Paques.

Je pars a 9h00 en prenant un bus (200 CFP) qui passe toute les 10 minutes et met 15 minutes pour atteindre le centre-ville de Papeete quand la circulation n'est pas trop importante.

La ville n'a pas beaucoup de charme. Les rues sont envahies de magasins modernes, beacoups de fripes et de gadgets "made in China". Je passe a l'Office du Tourisme pour avoir la liste des bateaux faisant la navette entre les îles de l'Archipel de la Société, ainsi que la liste des pensions sur chacune d'entre elle. Moorea, Huahiné, Bora-bora, Raiatea, Maupiti, des noms qui font rêver. Je vais ensuite au port pour avoir plus d'informations sur les ferries. L'Aremiti 4 pour Huahiné ne part que Samedi, ce qui me fait 1 journée d'attente supplémentaire sur Tahiti.

Je vais acheter une carte téléphonique, puis je cherche une connexion internet. Quand je vois les tarifs, j'hallucine : ca coute 1000 CFP/heure soit plus 8 euros ! Ca devient ridicule ... Ca coute moins cher d'envoyer une carte postale ! La gravure d'un CD de photos coute 1000 CFP aussi, une canette de Coca-Cola coute 250 FCP (2 euros).

La bonne nouvelle de la journée, c'est que je trouve une borne internet gratuite. Le bureau du fournisseur d'accès internet local met a disposition 2 ordinateurs a l'accueil. Je squatte 1 heure, le temps de lire mes emails, puis je vais m'acheter un sandwich et je m'installe sur un parterre de gazon en face de la mer.

J'en profite pour étudier mon parcours en fonction des connexions maritimes entre les iles. Pour arriver a faire 3 ou 4 iles en 2 semaines, ca va être la galère. Les horaires sont assez farfelus (départ a 2h00) et rien ne s'enchainent vraiment bien.

Et bien sur, il faut que je me rachète un maillot de bain. Trouver un truc sobre au royaume des surfeurs n'est pas une mission aisée, mais apres avoir tourné en rond pendant 1 heure, je fais enfin un achat qui me satisfait a peu pres, si ce n'est son prix exhorbitant. Ca coute cher d'etre étourdi en voyage ...
Je fais aussi des photocopies du Lonely Planet, je me promène encore un peu et je rentre en bus a la pension. Je mets plus d'1 heure a cause des embouteillages.

Je vais a la plage juste a coté pour faire des photos du coucher de soleil mais les nuages gachent un peu le spectacle.


La plage n'est pas très propre, il y a des chiens errants qui font leur besoins partout dessus, ce qui n'empeche pas quelques locaux de se baigner. Il est tard la nuit est tombée, je n'ai pas acheté de nourrriture pour cuisiner a la pension, et il n'y a pas de restaurant dans les environs. Je vais donc voir dans une "roulotte", sorte de boui-boui ambulant tres populaire ici, si je peux me mettre quelques chose sous la dent. Je tombe sur un couple de chiliens qui fait des empanadas monstrueux pour pas cher et je me régale.
Par Ludovic - Publié dans : Polynésie française
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Mon récit vous a donné envie d'aller dans ce pays ?


Tant mieux, c'est ma plus grande satisfaction !
Pour trouver votre billet d'avion, ou votre chambre d'hôtel, je vous conseille d'utiliser Illico Travel, le comparateur le plus efficace pour trouver les meilleurs tarifs du marché.

En utilisant Illico Travel depuis ce blog, vous me permettrez aussi de gagner quelques centimes d'euros pour continuer à voyager, et vous offrir d'autres récits et photographies pour le plus grand plaisir de la communauté des voyageurs. Merci d'avance !

Ludovic

 
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés