Recherche

Australie

Dimanche 12 mars 2006 7 12 /03 /Mars /2006 11:36

Mon Avion pour Brisbane (Australie) décolle a 6h15 (mais pourquoi il a écrit dans le titre qu'il est arrivé a Sydney alors ???). Devant etre a l'aéroport 2 heures avant, je me leve a 3h30, dis au revoir a Ute, et saute dans la navette (15 NZD) qui passe me prendre a 4h15 au backpacker. Nous faisons le tour de la ville pour récupérer d'autres personnes avant de prendre enfin la direction de l'aéoport, si bien que j'arrive devant la file d'attente pour le check-in a 5h30. J'en ressorts aussitot quand je vois qu'il faut d'abord payer une taxe d'aéroport de 25 NZD. Je m'allege donc de mes derniers dollars, et retourne dans la file d'attente pour le check-in. Mon tour venu, je présente mon billet d'avion et mon passeport a l'agent de Jet Star, la compagnie aérienne low cost de Quantas. Il regarde mon passeport.
- vous avez un visa ?
- un (gloups) visa ??? Heuuu ... (re-gloups)... non. Pourquoi ? Il en faut un ? 
- oui, c'est obligatoire. Sans visa, je crains que vous n'allez pas pouvoir prendre cet avion Monsieur.
- mais ca ne se fait pas a l'aéroport en arrivant ? D'habitude, c'est comme ca.
- non, il vous le faut avant, sinon vous ne pouvez pas embarquer. C'est pareil pour tous le monde, excepté les résidents de Nouvelle-Zélande.

Mais comment j'ai pu oublier un détail pareil ?? Il ne m'a pas fallu de visa pour la Nouvelle-Zélande, et comme les kiwis et les kangourous sont copains comme cochon, je me suis dit que ca serait pareil en Australie ... raté ...
- Vous avez pas une solution ? (chere bonne étoile, j'espere que t'es levée, j'ai besoin d'un coup de main sérieux la ...)
- vous avez une carte de crédit ?
- oui
- ok, je peux essayer de vous en avoir un via internet, ca coute 20 NZD, je dois aller dans le bureau.
Je lui donne ma carte et le suis jusqu'au bureau mais je dois attendre dehors. Je ne vois rien de ce qu'il fait, si ca se trouve, il est en train de se payer un vol aller-retour Christchurch-Papeete, ou un nouveau canapé avec ma carte de crédit. Il réapparait 5 minutes plus tard et me dit que ma carte de crédit ne fonctionne pas. Et ca continue ... Je lui donne la deuxieme, mais ce ne marche pas non plus. Super ... la galere se rapproche a grand pas. Il ne peut rien faire pour l'instant donc il me conseille d'attendre un peu et d'aller sur une borne Internet pour essayer moi meme d'acheter le visa sur le site officiel de l'Immigration Australienne, en me précisant que le prochain vol pour Brisbane est demain a 14h30. Ca me remonte bien le moral ca ... Je tourne en rond pendant 30 minutes en me demandant encore comment j'en suis arrivé la. Je ne vois pas de solution en vue. L'embarquement commence. J'apercois un bureau de vente Quantas, et je vais voir l'hotesse a tout hasard pour lui expliquer mon probleme.
Elle peut me faire un visa, la, tout de suite, ca coute 30 NZD. Mais pourquoi il ne me l'a pas dit l'autre couillon ?? Je fonce au check-in dire au gars que c'est bon, pendant que l'hotesse fait le visa.
- je crois pas que ca va etre possible la, on boucle les bagages la, 99% de chance que vous ne partiez pas. Occupez-vous du visa, je vais voir ce que je peux faire.
Rien... il ne va rien faire ... J'ai mon visa 30 minutes avant le décollage et je suis la comme un couillon. Il demande quand meme a un autre agent si je peux etre transferé sur le prochain vol pour Sydney, mais il faut que je paye intégralement le billet. Et meme pour le vol de demain pour Brisbane, je dois payer des frais conséquents. Retour fracassant dans les bonnes vieilles galeres de voyage mon Ludo !

Me voila bon pour revenir au backpacker avant que Ute ne rende la chambre. J'ai peut-etre une chance de la garder pour ce soir. Je passe voir l'hotesse de Quantas pour la remercier de son aide avec ma mine déconfite . Elle est vraiment désolée pour moi, et me dit qu'elle peut peut-etre me mettre gratuitement sur un vol pour Brisbane en passant par Sydney en début d'apres-midi, avec Quantas et non plus Jet Star. Tant qu'a faire, je préfere rester a Sydney, c'est ma destination finale. Et 2 minutes plus tard, j'ai un nouveau petit sticker sur mon billet et a nouveaU la banane. Voila ce que j'appelle un sacré de retournement de situation ! Merci Quantas.


Mon nouveau probleme est de savoir si je retourne en ville pour patienter, ou si je reste a l'aéroport. J'ai juste 10 NZD pour prendre le bus qui ne commence qu'a 8h00 le Dimanche. 2 heures a attendre. Je m'assois derriere une fille qui pleure au téléphone. Elle a raté son avion aussi, je crois comprendre, pour la meme raison que moi. Quand je me leve, elle est partie, en ayant laissé une pochette sur le banc : passeport (anglaise, 23 ans), billet d'avion, traveller-cheques, et autres. Dans le genre pas de bol, elle en tient une couche celle-la. Je garde la pochette et essaye de la retrouver dans l'aéroport, mais le hall est vide de chez vide. Je décide de rester sur place en espérant qu'elle va avoir la bonne idée de revenir quand elle va s'apercevoir de ce qui lui manque. 10 minutes plus tard, je l'apercois poussant son chariot vers les comptoirs pour demander s'ils n'ont pas sa pochette. Je vais la voir, lui rend sa précieuse pochette, et me voila gratifié d'un froid "merci" comme si je venai juste de ramasser son mouchoir usagé. Sympa ... Je ne me formalise pas, elle doit encore etre sous le choc de son avion raté la petite. Le temps passe et du coup, je décide de ne pas retourner au backpacker car je vais gaspiller de l'argent inutilement. J'ai le Lonely Planet sur Sydney a bouquiner, et il y a de quoi faire.

Je passe donc la matinée a l'aéroport, et a midi, je procede au check-in, cette fois sans probleme. Je vais déjeuner avec le dernier billet de 10 dollars qu'il me reste et laisse la monnaie a la caissiere. Le vol dure 2 heures et demi et a 16h30, heure locale, je pose le pied dans le 17eme pays de mon Tour du Monde. Je passe la douane sans problemes malgré le paquet de muesli et mes sachets de soupe lyophilisée strictement interdits, mais cachés dans mon gros sac a dos. L'importation de nouriture n'est pas authorisée afin de limiter les bactéries qui entrent dans le pays. La temperature a bien augmenté par rapport a Christchurch, il doit bien faire 25 degré. Je retire de l'argent au distributeur automatique de l'aéroport et me dirige ves le métro qui ne fonctionne pas. Je prend donc une navette avec 2 anglaises qui descendent a un backpacker qui paye bien de mine : le Wake up, en centre-ville. Ca sent l'usine a voyageurs a plein nez, mais l'endroit est super-fashion, moderne, bien situé, toutes commodités disponibles, et il y des places libres en dortoir. Je réserve donc ici pour 2 nuits, histoire de voir comment ca se passe. Mon sac posé, je sors aussitot dans la rue pour m'imprégner de l'ambiance de la ville. Je suis juste a coté de Chinatown donc pour l'ambiance australienne typique, ce n'est pas vraiment ca. Je vais mettre a jour le blog, je m'achete 2 parts de pizza et vais me coucher. Je suis debout depuis 3h30 et je suis claqué.

Par Ludovic - Publié dans : Australie
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires

Mon récit vous a donné envie d'aller dans ce pays ?


Tant mieux, c'est ma plus grande satisfaction !
Pour trouver votre billet d'avion, ou votre chambre d'hôtel, je vous conseille d'utiliser Illico Travel, le comparateur le plus efficace pour trouver les meilleurs tarifs du marché.

En utilisant Illico Travel depuis ce blog, vous me permettrez aussi de gagner quelques centimes d'euros pour continuer à voyager, et vous offrir d'autres récits et photographies pour le plus grand plaisir de la communauté des voyageurs. Merci d'avance !

Ludovic

 
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés